Espagne : comme l’Europe, vers la récession

Espagne : comme l’Europe, vers la récession 

 

 

Ni embellie, ni situation plus catastrophique qu’ailleurs, l’Espagne suit la pente douce qui mène à la récession ; Comme dans beaucoup pays d’Europe un bon premier trimestre 2011, suivi d’un moins bon, d’une stagnation au troisième et d’une récession au quatrième qui se prolongera début 2012. Après 0,4% au premier trimestre, 0,2% au deuxième, la croissance est retombée à zéro au troisième, selon la première estimation de l’Institut national de la statistique (INE), qui donnera les chiffres définitifs le 16 novembre. En rythme annuel, le PIB progresse de 0,8%, bien loin de l’objectif officiel du gouvernement pour la fin de l’année (1,3%). La Commission européenne a, elle, avancé jeudi le chiffre de 0,7%. Comme en France, pour raison électorale, on rechigne à réviser la croissance. « Ce n’est absolument pas viable », tranche Alberto Roldan, analyste à Inverseguros, et déjà « avant l’été, c’était un objectif pratiquement hors d’atteinte ». Cela d’autant plus que la consommation est paralysée par la hausse du chômage qui atteint presque 22%, un record en Europe. En fait, l’Espagne ne peut guère compter sur la demande interne et pas davantage sur la demande extérieure (exportations, tourisme) car c’est toute l’Europe qui glisse vers la récession.. L’institut BBVA Research a fait la même mise en garde cette semaine: « pendant la dernière partie de l’année, il pourrait y avoir une stagnation de l’économie européenne, ce qui aurait un effet négatif sur la croissance, forte jusqu’à présent, des exportations espagnoles ». Conséquence, « la probabilité d’entrer en récession)augmente ». Elle pourrait y replonger très vite. La banque américaine Goldman Sachs et l’institut français de statistique Insee attendent un recul de 0,2% du PIB à la fois au quatrième trimestre et au premier trimestre 2012. La banque Natixis anticipe une contraction de 0,2% au quatrième trimestre, puis de 0,1% début 2012. La Commission européenne, elle-même, a mis en garde jeudi contre les risques de récession en Europe pour les prochains mois mais, souligne Alberto Roldan, elle évoque « une récession douce en France et en Allemagne », « une récession aller-retour, très rapide ». Pour l’Italie et l’Espagne, elle craint « une récession plus dure » puis « des taux de croissance très bas pendant une période prolongée ». De quoi menacer le processus de réduction du déficit public, scruté par les marchés: Madrid vise 6% du PIB cette année (après 9,3% en 2010) puis 4,4% en 2012, mais les économistes prévoient jusqu’à 8% cette année, et l’an prochain le déficit « sera environ deux points de pourcentage au-dessus » de l’objectif, selon M. Roldan. Bruxelles est aussi pessimiste, tablant sur 6,6% cette année, 5,9% en 2012. La tendance lourde pour l’Espagne (ou l’Italie) comme pour la France et l’Allemagne est donc la nette glissade vers la récession à partir du troisième trimestre une récession qui se prolongera au premier trimestre de 2012. 

0 Réponses à “Espagne : comme l’Europe, vers la récession”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol