La consommation en septembre annonce la récession

La consommation en septembre annonce la récession 

 

0,5% en septembre, une baisse de la consommation qui annonce d’abord la stagnation depuis l’été avant la récession en fin d’année ; certes les dépenses en biens durables ont augmenté de 1,9% en septembre, après une baisse de 0,3% en août. Sur l’ensemble du troisième trimestre, elles augmentent de 0,4%, après -6,2% au deuxième. Cette hausse s’explique notamment par une accélération des achats d’automobiles (+2,8% en septembre après +1,4% en août), note l’Insee. Mais depuis, les ventes d’automobiles sont en retrait ; le recul est très sensible sur les produits pétroliers -4%. La nette hausse du chômage de prés de 1% en septembre, soit +3% sur un an, a indiqué la tendance, nous sommes bien entrés dans une période récession car seule la consommation peut tirer la croissance puisque les investissements sont en berne et que les exportations s’écroulent (75 milliards au moins de déficit commercial pour l’année 2011).Le Centre de prévisions de l’Expansion a confirmé que  la France est entrée en récession depuis l’été au vu des indicateurs avancés qu’il a compilés. L’Insee avait annoncé que la croissance au deuxième trimestre avait été nulle et début septembre, la Banque de France révisait sa prévision pour le troisième trimestre avec un chiffre à peine positif puisqu’elle table sur une progression de 0,1 %. Au regard de tous les indicateurs, on ne voit pas comment la croissance pourrait être positive. D’après l’enquête MARKIT auprès des directeurs d’achat, l’activité manufacturière a reculé  en France en août. La croissance du troisième trimestre s’annonce très faible voire inexistante. L’indice de l’industrie manufacturière  chute à 49,3 et repasse pour la première fois depuis juillet 2009 sous le seuil de 50 annonçant ainsi la contraction. Les commandes des entreprises françaises (industrie et services confondus) ont enregistré en août leur plus faible croissance depuis deux ans. Dans les services, la composante des anticipations des chefs d’entreprises accuse une baisse de plus de cinq points d’un mois sur l’autre. “Les industriels sont confrontés à la contraction de la production et des carnets de commandes au moment même où la confiance recule dans le secteur des services”, a déclaré à Reuters Chris Williamson, chef économiste de Markit. La croissance française au troisième trimestre pourrait confirmer la stagnation voire la récession.  Pour  l’Expansion ne prévoit aucune croissance. L’Expansion n’a pas pour habitude de verser dans le pessimisme, ces prévisions sont donc d’autant plus inquiétantes car elles remettent en cause tous les fragiles équilibres des comptes publics prévus. A commencer par le déficit du budget mais évidemment aussi l’ampleur de la dette. Tout cela ne pouvant qu’alimenter les doutes sur la solvabilité du pays. Avec la croissance dans le rouge les prévisions budgétaires de 2011 ne seront pas tenues et le budget 2012 est à revoir ; Les 10 milliards d’économies ne suffiront pas, il en faudra au moins le double et même beaucoup plus en incluant les déficits sociaux (soit une quarantaine de milliards). Les semaines qui viennent seront difficiles pour l’appréciation de la solvabilité de la France ; Du coup la croissance française au troisième trimestre pourrait confirmer la stagnation voire la récession. De ce fait, la  prévision budgétaire de réduction de la dette pour 2011 et surtout pour 2012 sont obsolètes.  

 

0 Réponses à “La consommation en septembre annonce la récession”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol