• Accueil
  • > économie générale
  • > Conséquences économiques et politiques de la décision de Moody’s vis-à-vis de la note de la France

Conséquences économiques et politiques de la décision de Moody’s vis-à-vis de la note de la France

Conséquences économiques et politiques de la décision  de Moody’s vis-à-vis de la note de la France   

 Il fallait s’y attendre, la note de la France pourrait être mise en question par Moody’s. L’agence de notation Moody’s a annoncé lundi qu’elle allait surveiller et évaluer le caractère stable de la perspective du Aaa français au cours des trois prochains mois. Moody’s indique d’une dégradation ne peut être exclue. Cette mise en surveillance aura des conséquences considérables sur les relations franco-allemande. la France affaiblie pourra difficilement imposer ses vues; son avenir dépend aussi de l’Allemagne; Si l’Allemagne décide de limiter son soutien au plan européen, alors la France subira les prochaines attaques des marchés après l’Italie et l’Espagne.Tout en reconnaissant les atouts de la France Moody’s souligne l’affaiblissement financier des banques comme des finances publiques du fait du ralentissement économique et de la crise. Moody’s indique clairement que parmi les pays de la zone euro bénéficiant du triple A la France est le pays le plus fragile. En fait Moody’ constate que les marges de manœuvre du gouvernement sont devenues très étroites du fait du ralentissement économique qui diminue les recettes fiscales alors que les dépenses budgétaires ne diminuent pas d’autant. Par ailleurs, la situation financière pourrait encore se détériorer sous l’effet de deux autres événements, d’abord la contribution de la France au système de désendettement européen et la nécessité de recapitaliser les banques. Cette mise sous observation de la France par Moody’s aura de graves conséquences. Le gouvernement français ne prendra jamais le risque de perdre sa note triple A dont il s’est vanté comme une marque de bonne gouvernance depuis des mois, pour des raisons financières évidemment mais aussi pour des raisons politiques à quelques mois des élections présidentielles. La première conséquence sera, comme l’Allemagne, de s’en tenir à l’accord du 21 juillet pour la contribution européenne notamment au FESF. Augmenter la contribution de la France, en empruntant nécessairement, accroitrait un endettement déjà critiqué. Du coup, le plan anti crise de l’Europe se trouve contraint par des niveaux d’intervention strictement fixés (sauf effet de levier que l’Allemagne veuet limiter). Deuxième effet à caractère presque immédiat, la France ne peut consacrer des fonds publics à la recapitalisation de ses banques. Ce sera donc au privé d’une part d’assurer la décote de la dette grecque, d’autre part de recapitaliser les banques. Dernier aspect et non des moindres, les éventuels moyens financier de relance économique se réduisent à peu de chose et là c’est la croissance et le chômage qui sont concernés. D’ une certaine manière la France est de plus en plus ligotée par son environnement économique et financier et ses marges de manœuvre à peu près inexistantes si elle ne veut pas être sanctionnée par les agences. 

0 Réponses à “Conséquences économiques et politiques de la décision de Moody’s vis-à-vis de la note de la France”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol